Publicité

17 août 2020 - 14:30

Baseball

À Boisbriand, un hommage à Derek Aucoin lors du premier match de son fils

Par Salle des nouvelles

Un match très émouvant à Boisbriand a eu lieu samedi : l’ancien joueur de baseball de Boisbriand et des Expos de Montréal, Derek Aucoin, était de passage au terrain boisbriannais du parc Charbonneau qui porte désormais son nom. Son fils, Dawson Aucoin, jouait son premier match sur le terrain.

L’équipe Atome A (8-9 ans) Expos marine de BLRT, pour laquelle évolue Dawson Aucoin, affrontait une seule fois cet été les Spartiates de Boisbriand – Sainte-Thérèse. Avant la partie, le jeune Dawson a pris place au marbre afin de recevoir le lancer protocolaire de la main de son père. Aussitôt la balle captée, les spectateurs présents ont assisté à un enlacement père-fils.

La suite des événements ne leur a pas déplu. Après un départ fulgurant des Spartiates qui se sont taillé une avance de neuf points, les Expos ont remonté la pente pour s’approcher à trois points de la victoire en fin de match. Cerise sur le sundae, la partie a été ponctuée de quatre coups de circuits extérieur, dont un grand chelem de Florent Perrotto (Spartiates) et un coup de circuit de nul autre que Dawson Aucoin lui-même : les spectateurs présents ne pouvaient rêver d’un meilleur scénario.

La mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato, ainsi que le conseiller municipal Jean-François Hecq, ont assisté à la rencontre et souligné la fierté de la ville à l’endroit de M. Aucoin. Le président des Spartiates, accompagné de plusieurs membres du conseil d'administration de l’Association, a tenu à souligner la générosité de Derek Aucoin envers l’association pour laquelle il a joué son baseball mineur.

Rappelons que Derek Aucoin a été intronisé au Temple de la renommée des Spartiates en 2017 et au Temple de la renommée RDS de Baseball Québec en 2019.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.