Publicité

2 septembre 2021 - 10:00 | Mis à jour : 10:23

Fonds de soutien en sport

Plus de 285 000$ remis aux organisations sportives des Laurentides

Par Salle des nouvelles

Loisir Laurentides, en collaboration avec les fédérations sportives du Québec, a distribué un total de 287 250 $ à 63 organisations sportives de la région dans le cadre du Fonds de soutien en sport, une initiative des gouvernements du Canada et du Québec qui vise à soutenir financièrement les organisations sans but lucratif (OSBL) affiliées à une fédération sportive. 

La pandémie a eu des impacts importants pour ces organisations qui veillent à assurer une offre sportive de qualité pour les jeunes Laurentiens.

Que ce soit l’arrêt forcé de leurs activités, l’annulation de compétitions, l’adaptation aux mesures sanitaires en perpétuel changement, les administrateurs ont dû être créatifs pour assurer la survie de leur club et trouver des façons de garder leurs membres, leurs bénévoles et leurs entraîneurs engagés.

Cette subvention donnera un peu d’oxygène à ces organisations qui sont au cœur de notre écosystème sportif. Elle leur permettra entre autres de couvrir certains frais fixes, mais aussi à mettre en œuvre différentes actions pour relancer leurs activités et améliorer l’accessibilité de leurs différents programmes.

« Loisirs Laurentides tient à réitérer que le sport et l’activité physique jouent un rôle essentiel pour le développement des jeunes et des communautés. Bien au-delà de la santé physique, le sport contribue entre autres au développement social, à la santé mentale et à la réussite éducative. C’est pourquoi notre organisation s’ait donné comme mission de mobiliser et d’accompagner les milieux sportifs pour améliorer l’accessibilité à des programmes de qualité », déclare la directrice générale de Loisirs Laurentides, madame Élaine Lauzon.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.